CNRS   |   INSU   |   INEE   |   AMU   |   PYTHEAS   |   ECCOREV   |   IPSL     
Page d'accueil OHP

Histoire du télescope de 60cm



Photos © Collection Photothèque OHP/CNRS

Ce télescope, mis en service en 1957-58 au même temps que le 193cm, a été construit par la Société REOSC, en région parisenne. Spécialement conçu pour la photométrie photoélectrique, son foyer Cassegrain était ouvert à f/16. Il fut installé dans la coupole Est (seule visible sur la photo de gauche) du bâtiment dit des «coupoles jumellées» et a été utilisé entre 1958 et 1978.

Dans un premier temps il fut équipé d'un photomètre à 6 couleurs (système UVBGRI de Stebbins-Withford), qui a servi pour l'étude de Céphéides par Pierre Mianes. Ce photomètre utilisait des photomultiplicateurs fabriquées par le laboratoire d'André Lallemand, à l'Observatoire de Paris. Une cellule «infrarouge» à 13 étages couvrait le domaine 300 à 1100 nm, et une autre «bleue», à 20 étages, était restreinte au domaine 300-600 nm. Le refroidissement était assuré par un mélange de glace et de sel.

Plus tard, plusieurs autres photomètres de conception lyonnaise (équipes de P.Mianes et J.Bigay) ont été installés au foyer du 60cm, principalement pour faire de la photométrie UBV. Le plus utilisé fut celui équipé avec la cellule de Lallemand dite «Antoinette». Ce photomètre, équipé d'un refroidissement par compresseur à cyle de Carnot, était doté d'une chaîne analogique permettant la numérisation des intégrations.

Histoire ultérieure

Le télescope a été prété à l'Observatoire de Nice à la fin des années 70. Après modernisation et modifications, il fut installé entre 1981 et 1989 à l'Observatoire de Sierra Nevada, à Pico Veleta (Grenade) en Espagne, où il a été utilisé pour faire de la photométrie photoélectrique d'étoiles variables par l'équipe niçoise de Jean-Michel Le Contel.

A la fin de cette période il fut rapatrié en France et se trouve actuellement au dessus de St.Véran, à l'Observatoire du Pic de Château-Renard, dans les Hautes-Alpes (Parc Naturel Régional du Queyras). Géré par l'Association «AstroQueyras», il est mis à la disposition d'astronomes amateurs.

Après le départ du 60cm vers l'Espagne, la coupole Est a d'abord abrité les deux petits télescopes de l'expérience de photométrie différentielle de Claude Gregory et François Querci, puis actuellement abrite à nouveau un 60cm, le télescope ROTAT de l'Université de Tübingen, monté sur une table équatoriale.


Dernière mise à jour : 29 Dec 2010