[ Spectromtre Elodie | Guide Pratique OHP | Page d'accueil OHP ]

ELODIE

Mise en mesure
Manuel du catalogue

queloz@scsun.unige.ch
Version : 5 mai 1994

Chapitre 1

Introduction

La stabilité du spectrographe ELODIE, son unique mode de fonctionnement et la réduction automatique intégrée permet d'acquérir un ensemble de spectres très homogènes. Cela offre la possibilité de constituer une base de données de spectres à haute résolution unique en son genre. Afin de permettre une telle utilisation dans le futur, un cataloguage rigoureux est nÈcessaire dès à présent. L'observateur ELODIE doit donc créer une liste d'objets relative à son programme d'observation, structurée de façon stricte. Ce document fournit les règles de codage et de nombreux exemples. D'une manière générale, la liste de mise en mesure doit être créée avant la mission. (Il est aussi possible d'introduire des données relatives à une étoile au cours de la nuit. Cette opération est cependant à déconseiller en raison du risque d'introduire des erreurs dans la dénomination des étoiles.) Puis elle doit être transmise à Mr Alain Vin de l'OHP (vin@obs-hp.fr) afin qu'il l'introduise dans l'ordinateur de contrôle d'ELODIE.


Chapitre 2

Structure de la liste

La liste se compose d'un ensemble de lignes (une par étoile) en caractères ASCII, chaque champ étant séparé par un tabulateur. La structure d'une ligne est la suivante: (le "|" représente ici un tabulateur)

NOPROG | NOCAT | NOCODA | NOCODB | NODUP | REFNOCOD | ALPHACAT | DELTACAT | EQUICAT | MUALPHA | MUDELTA [| MAGV | TYPSP | COMMENT]


2.1 NOPROG

Pour chaque programme d'observation, l'OHP attribue un numéro de programme qui permet d'identifier le programme scientifique associé à chaque objet mesuré.
Les numéros inférieurs à 100 sont réservés aux poses non astronomiques (BIAS, Flat Field, lampe au Thorium, lampe de Tungstène pour localiser les ordres etc). Ils sont attribués automatiquement par le système durant la nuit.
Le numéro 100 est réservé aux poses astronomiques sur le ciel de valeur scientifique nulle, aux poses saturées ou aux poses pour lesquelles un problème technique a été détecté. Ce numéro est attribué sur demande par l'observateur durant la réduction (voir le manuel "ELODIE Réduction Automatique'').
Les numéros supérieurs à 100 correspondent à un programme scientifique. Ils sont attribués par l'OHP (Alain Vin) par dizaines successives. Dans le cas où un programme s'étend sur plusieurs missions, le numéro attribué lors de la première mission est à conserver pour les missions suivantes. Par exemple, si l'on attribue à un programme scientifique le numéro 210, l'observateur dispose en fait des dix numéros pour coder ses objets: 210, 211, 212 ... 219 qu'il gère à sa guise, lui permettant par exemple d'identifier des sous-programmes ou de pouvoir placer des mesures d'autres "petits programmes improvisés".


2.2 NOCAT, NOCODA, NOCODB

Chaque étoile mesurée doit être repérée, lorsque c'est possible, dans un catalogue reconnu (par exemple HD, BD ...). Si cela s'avère impossible ou très malcommode, trois autres possibilités s'offrent à l'observateur:


Table 2.1 : Liste des catalogues actuellement disponibles 
          avec leur numéro de code

-------------------------------------------- NOCAT Catalogue -------------------------------------------- 0 BD et CPD 1 HD 2 NGC 3 IC 6 Kukarkin (variable stars catalog) 11 Giclas 13 Gliese (nearby stars catalog) 22 SAO 27 Catalogue d'entrée Hipparcos --------------------------------------------



2.2.1 Objet dans un catalogue reconnu

L'étoile peut être identifiée dans un catalogue reconnu et publié (cf table 2.1). On code alors le catalogue avec NOCAT et les champs NOCODA et NOCODB permettent de coder l'objet dans le catalogue (chacun possède son propre système de codage). La description détaillée des codages pour chaque catalogue est décrite dans le chapitre 3.


2.2.2 Codage en fonction des coordonnées de l'objet

Pour des étoiles faibles, il est probable qu'elles ne seront incluses dans aucun catalogue reconnu. Dans ce cas, on codera ces étoiles par leurs coordonnées à l'époque 2000. On utilise la syntaxe suivante:

NOCAT: 1000
NOCODA: Ascension Droite (Hh Mm Ss) codé: H*10000+M*100+S
NOCODB: Déclinaison ([+/-]D M' S") codé: [+/-]D*10000+M*100+S


Exemples:

1. L'étoile la position : (2000) : 8h6m 54.8s, (2000) = -31 36' 7"
NOCAT 1000
NOCODA 80655
NOCODB -313607

2. L'étoile la position : (2000) : 8h6m 54.8s, (2000) = -31 36' 7"
NOCAT 1000
NOCODA 80655
NOCODB +313607


2.2.3 Catalogue personnel

L'objet à mesurer n'est pas dans un catalogue reconnu et vous ne disposez pas de coordonnées assez précises pour le coder sans ambiguïté par ses coordonnées. Dans ce cas, vous avez la possibilité de recourir à votre catalogue personnel. Pour cela l'OHP (A. Vin) vous attribue un numéro NOCAT personnel (> 1000). Vous codez, comme bon vous semble, l'étoile avec NOCODA et NOCODB. La gestion de la liste du catalogue personnel est alors de la responsabilité de l'observateur.


2.2.4 Ordre de priorité du codage

Dans le but de simplifier la maintenance de la future base de données nous vous proposons de coder vos objets dans l'ordre de priorité suivant:

  1. Catalogue HD
  2. Catalogue BD
  3. Autres catalogues
  4. Codage aux coordonnées
  5. Catalogue personnel


2.3 NODUP

Ce champ est utilisé pour distinguer les composantes visuelles d'une étoile.

NODUP = 0 étoile simple
NODUP = 1 composante A d'un système double visuel
NODUP = 2 composante B ...
NODUP = 3 composante C ...


2.4 REFNOCOD

Utilisez ce champ pour préciser l'identification de l'étoile, par exemple en donnant la référence du catalogue servant à identifier les étoiles d'un amas. Vous pouvez également utiliser ce champ pour donner un nom plus "parlant" à l'objet (ex: HD124897=Arcturus). Mettre un astérisque (*) si vous n'utilisez pas ce champ.


2.5 ALPHACAT,DELTACAT,EQUICAT

Ces variables permettent une réduction précise du mouvement de la Terre, ainsi qu'un contrôle d'identification par rapport à la position pointée du télescope. Ces variables sont optionnelles. Dans le cas ou vous ne désirez pas les utiliser: mettre un astérisque (*) dans les trois champs. Le programme de réduction utilisera alors les coordonnées du télescope pour sa réduction.

ALPHACAT: Ascension Droite de l'objet (HHh MMm SSs) codé HH:MM:SS. Attention ne pas oublier de mettre les zéros (16 : 8 : 02 16 : 08 : 02)
DELTACAT: Déclinaison de l'objet ([+/-]DD MM' SS") codé: [+/-]DD:MM:SS (ex: -12:24:04 pour -12 24' 4")
EQUICAT: Equinoxe des coordonnées (valeur numérique, par ex: 2000.0)

Dans la mesure du possible, donnez les coordonnées précises des objets à mesurer. En effet une précision limitée des coordonnées peut introduire une erreur sur la correction du mouvement de la terre lors de la réduction.


2.6 MUALPHA, MUDELTA

Ces variables correspondent aux mouvements propres en arcsec/an des objets. Elles doivent être utilisées lorsque l'on désire des vitesses très précises (< 20 m/s), car des coordonnées instantanées précises sont requises pour la correction du mouvement de la Terre.

DELTACAT: 15 cos()
ALPHACAT:

Dans le cas ou l'on ne désire pas utiliser ces variables, mettre des astérisques (*) dans chacun des champs.


2.7 Paramètres facultatifs

Ces champs ne sont pas lus par le programme de réduction. Ils sont facultatifs.

MAGV: Magnitude apparente de l'étoile
TYPSP: Type spectral
COMMENT: Permet de donner des commentaires utiles pour le pointage, ou des renseignements divers (binarité, variabilité...).



Chapitre 3

Codage dans les catalogues disponibles


3.1 Catalogue HD

NOCAT: 1
NOCODA: 0
NOCODB: numéro HD

Exemple :

L'étoile HD22366

NOCAT 1
NOCODA 0
NOCODB 223667


3.2 Catalogue BD et CPD

NOCAT: 0
NOCODA: numéro de la zone (avec le signe)
NOCODB: numéro de l'étoile dans la zone

Exemples :

1. L'étoile BD +154927

NOCAT 0
NOCODA +15
NOCODB 4927

2. L'étoile BD -3533

NOCAT 0
NOCODA -3
NOCODB 523


3.3 Catalogue NGC

NOCAT: 2
NOCODA: numéro de l'objet NGC
NOCODB: numéro de l'étoile dans l'objet NGC. Attention, dans la plupart des cas la numérotation des étoiles dans l'objet NGC n'est pas univoque. Il est donc impératif de spécifier la référence bibliographique de la liste utilisée dans le champ REFNOCOD.

Exemple

L'étoile n104 dans l'amas NGC 6940

NOCAT 2
NOCODA 6940
NOCODB 104
REFNOCODE ApJ 345,56


3.4 Catalogue IC

NOCAT: 3
NOCODA: numéro de l'objet IC
NOCODB: numéro de l'étoile dans l'objet IC. Attention, dans la plupart des cas la numérotation des étoiles dans l'objet NGC n'est pas univoque. Il est donc impératif de spécifier la référence bibliographique de la liste utilisée dans le champ REFNOCOD.

Exemple:

L'étoile n4 dans l'amas IC 940

NOCAT 3
NOCODA 940
NOCODB 4
REFNOCODE A&A 120,36


3.5 Catalogue de Kukarkin

NOCAT: 6

NOCODA: Code le numéro de la constellation (NOCONS) (cf table 3.1) et décrit la syntaxe de codage de l'objet. Dans le cas où la variable dans la constellation est codée dans le catalogue par des lettres (par ex: AX) on a NOCODA=NOCONS*10. Dans le cas où un codage par nombre est utilisé (par ex: V456) on a NOCODA=NOCONS*10+1.

NOCODB: Avec un codage par lettre on a NOCODB=(numéro d'ordre de la 1ère lettre de la variable dans l'alphabet)*100 + (numéro d'ordre de la 2ème lettre de la variable dans l'alphabet). Dans le cas d'un codage par nombre NOCODB prend la valeur du nombre.


         Table 3.1: Liste des constellations et leur numéro 
              de code (NOCONS) pour le catalogue Kukarkin

---------------------------------------------------------------------------------- NOCONS Constellation NOCONS Constellation NOCONS Constellation ---------------------------------------------------------------------------------- 1 Andromeda 31 Cygnus 61 Pavo 2 Antilia 32 Delphinus 62 Pegasus 3 Apus 33 Dorado 63 Perseus 4 Aquarius 34 Draco 64 Phoenix 5 Aquilia 35 Equuleus 65 Pictor 6 Ara 36 Eridanus 66 Pisces 7 Aries 37 Fornax 67 Piscis Austrinus 8 Auriga 38 Gemini 68 Puppis 9 Bootes 39 Grus 69 Pyxis 10 Caelum 40 Hercules 70 Reticulum 11 Camalopardis 41 Horoloium 71 Sagitta 12 Cancer 42 Hydra 72 Sagittatius 13 Canes Venatici 43 Hydrus 73 Scorpius 14 Canis Major 44 Indus 74 Sculptor 15 Canis Minor 45 Lacerta 75 Scutum 16 Capricornus 46 Leo 76 Serpens Caput 17 Carina 47 Leo minor 77 Serpens Cauda 18 Cassiopeia 48 Lepus 78 Sextans 19 Centaurus 49 Libra 79 Taurus 20 Cepheus 50 Lupus 80 Telescopium 21 Cetus 51 Lynx 81 Triangulum 22 Chamaeleon 52 Lyra 82 Triangulum Australe 23 Circinus 53 Mensa 83 Tucana 24 Columba 54 Microscopium 84 Ursa Major 25 Coma Berenices 55 Monoceros 85 Ursa Minor 26 Corona Australis 56 Musca 86 Vela 27 Corono Borealis 57 Norma 87 Virgo 28 Corvus 58 Octans 88 Volans 29 Crater 59 Ophiucus 89 Vulpecula 30 Crux 60 Orion ----------------------------------------------------------------------------------

Exemple

1. L'étoile AX Vul (A=1; X=24; Vul=89)

NOCAT 6
NOCODA 890
NOCODB 124

1. L'étoile V495 Mon (Mon=55)
NOCAT 6
NOCODA 551
NOCODB 495

Remarque: Pour des raisons de "confort'' il est conseillé de mettre en toutes lettres le nom de la variable dans REFNOCOD.


3.6 Catalogue Giclas

NOCAT: 11
NOCODA: 1er numéro Giclas
NOCODB: 2ème numéro Giclas

Exemple :

1. Giclas 345-210

NOCAT 11
NOCODA 345
NOCODB 210


3.7 Catalogue de Gliese

NOCAT: 13

NOCODA: Code la version du catalogue de Gliese . Pour Gliese 1969 (Veröf. Astron. Rechen Inst., Heidelberg, n22) NOCODA= 1; pour Gliese et Jahreiss 1979 (AA supl 38,423) NOCODA=2

NOCODB: Pour Gliese 1969 NOCODB= 10*No Gl, Pour Gliese et Jahreiss 1979 NOCODB= No GJ

Exemples :

1. Gliese(69) 103

NOCAT 13
NOCODA 1
NOCODB 1030

2. Gliese(69) 103.2

NOCAT 13
NOCODA 1
NOCODB 1032

3. Gliese(79) 1011

NOCAT 13
NOCODA 2
NOCODB 1011


3.8 Catalogue SAO

NOCAT: 22
NOCODA: 0
NOCODB: N SAO

Exemple :

1. SAO 3459

NOCAT 22
NOCODA 0
NOCODB 3459


3.9 Catalogue Hipparcos

NOCAT: 27
NOCODA: 0
NOCODB: N Hipparcos

Exemple :

1. Hipparcos

NOCAT 27
NOCODA 0
NOCODB 12345


Version HTML : 20 May 1996 (S.A.Ilovaisky)